Comment se passe l’opération avec implant ?

Avant l’opération

Un examen complet de votre œil est réalisé par votre ophtalmologiste : Mesure de l’acuité visuelle, examen à la lampe à fente, fond de l'œil, échographie oculaire, microscopie spéculaire, kératométrie.

La puissance du cristallin artificiel qui sera implanté sera déterminée à partir de la longueur du globe oculaire de la courbure de la cornée et de la longueur de la chambre antérieure.

Des consignes particulières avant l'opération vous seront communiquées.

  • Une ordonnance vous sera remise pour l'instillation d'un collyre antiseptique 5 jours avant l'opération ainsi qu’une ordonnance de Bétadine pour réaliser, le jour de l'opération, une douche avec lavage du corps en entier.
  • Une consultation auprès d'un anesthésiste est nécessaire quelques jours avant l'intervention. Tous les traitements habituels devront être poursuivis. L'aspirine doit être arrêtée dix jours avant l'opération. La poursuite d’un traitement anticoagulant est compatible avec l'opération de la cataracte.

Le jour de l’opération

L’opération de la presbytie par implant multifocal se réalise le plus souvent en ambulatoire, l’entrée se faisant le jour même de l'opération et la sortie quelques heures après celle-ci. Pour des raisons de commodité ou d'éloignement, une courte hospitalisation peut être prévue.

L'opération : Elle est réalisée le plus souvent sous anesthésie locale, avec un simple collyre anesthésique. De façon exceptionnelle, elle peut être réalisée sous anesthésie générale.

Quelques heures avant l'opération, la pupille sera dilatée par instillation d’un collyre.

L’opération comprend deux temps principaux : L’extraction du cristallin et l’implantation du cristallin artificiel.

  • L’extraction du cristallin :

L'intervention est réalisée sous microscope opératoire. Après instillation de Bétadine sur l'œil, une incision de 2,2 mm est réalisée en cornée claire et la chambre antérieure est remplie d’un produit visco élastique afin que la cornée ne s’affaisse pas. La capsule antérieure est ouverte par une pince. Le cristallin et sa pulpe sont cassés et aspirés par un appareil (phaco émulsification). Seule, l'enveloppe du cristallin est laissée en place afin d'y placer un cristallin artificiel.

  • L'implantation du cristallin artificiel :

À fin d’éviter d'agrandir la taille de l'incision, les implants sont introduits dans l'œil après avoir été pliés. Ils se déplient dans le sac du cristallin laissé en place à cet effet.

Un point de suture peut être nécessaire en cas de mauvaise étanchéité de l'incision. Une coque de protection est placée sur l'œil afin d'éviter tout traumatisme oculaire.

L’intervention étant terminée, le patient passe quelques heures en salle de réveil puis dans sa chambre pour organiser la sortie éventuelle.

Après l’opération

Un collyre antibiotique et anti-inflammatoire vous est prescrit par votre ophtalmologiste pour une durée de six semaines. Chaque flacon doit être jeté quinze jours après son ouverture.

La sortie se fait le plus souvent le jour même de l'opération. Une coque de protection est placée sur l’œil afin d'éviter tout traumatisme oculaire. Le pansement oculaire peut être retiré quelques heures après l'opération.


Les signes suivants ne doivent pas vous inquiéter :

  • La vision peut-être dédoublée du fait de l'anesthésie. Cette vision double ne dure que quelques heures.
  • Il est normal de voir flou le jour même et le lendemain de l'intervention. La vision s'améliore progressivement en quelques jours.
  • La pupille peut rester dilatée de quelques heures à quelques jours.
  • L'œil est parfois rouge du fait d'une petite hémorragie, parfois il pique avec une sensation de grain de sable et démange pendant quelques jours en raison de la cicatrice et des collyres.
  • Les objets sont colorés (vision rouge, rose, parfois jaune ou bleue).
  • Après l'opération, l'œil non opéré voit moins bien. Cela est lié non pas à une réelle baisse de l’acuité visuelle mais à une amélioration de la vision de l'œil opéré.

Quels sont les risques de l’implant ?

Le risque zéro n'existant pas, des complications certes rares, voire exceptionnelles, peuvent exister : 

Infection, œdème de la cornée, œdème maculaire, luxation de l'implant, décollement de la rétine, astigmatisme, erreur de calcul de la puissance de l'implant, hypertonie oculaire, inflammation oculaire, etc.

Accueil | Plan du Site | Informations légales | Contact Créé par Kelcom, Agence communication Nantes 2010 - 2014 Tous droits réservés